Comment acheter un site web

Commerces, sociétés, personnes, même sans site web vous êtes déjà en ligne : les annuaires, les résultats de concours ou sportifs, les listes de diffusion sur lesquels vous êtes inscrits ne vous demandent pas votre avis pour publier des contenus associés à votre nom. Avoir son propre site permet d’influer sur cette présence en ligne.

Mais un site web ne s’achète pas comme une chemise : il faut savoir ce dont on a besoin, à quoi il servira, et comment le faire vivre ensuite. Aide-mémoire pour bien s’y prendre.

Réflexion préliminaire

  1. Résumez votre activité en quelques mots (environ 5)
  2. Trouvez le ton qui vous correspond (familier, officiel, etc. -restez fidèle à votre personnalité cependant)
  3. Définissez vos objectifs (exemples : attirer de nouveaux clients, fournir les coordonnées postales et téléphoniques, recevoir des candidatures, etc.)

Armé de ces éléments, vous pouvez enfin consulter un professionnel et lui demander de vous accompagner pour la suite du projet.

Avec un architecte ou designer

  1. Décidez des contenus à mettre sur le site (Descriptif de l’entreprise, page produits, promotions exclusives, formulaire de contact, etc.)
  2. Choisissez comment organiser les contenus dans le site (par thématique, par profil visiteur, en hiérarchie, etc.).
  3. Organisez les informations dans les pages types (page texte, page liste, formulaire d’inscription, page d’accueil)

Avec un graphiste

  1. Rédigez ou reformulez les textes pour le site (soyez clair et concis, préférez le vocabulaire de vos visiteurs au jargon technique)
  2. Rassemblez les documents à mettre en téléchargement
  3. Donnez le tout au graphiste, accompagné de votre réflexion et de vos contraintes

Validez que la création correspond au ton choisi, que l’ergonomie favorise bien les objectifs, et que la place laissée pour les contenus est bien adaptée. Vérifiez en particulier que les pages les plus courtes et les plus longues restent lisibles.

Étapes suivantes

Vous aurez besoin d’un nom de domaine (une adresse internet). Cela s’achète auprès d’un registrar. Depuis le temps, la plupart des mots simples sont pris, vérifiez la disponibilité de votre choix ! Attention au renouvellement (tous les ans pour un .fr) car de petits malins sont à l’affût des noms de domaines non renouvelés : ils se les approprient et rackettent l’ancien propriétaire quand il veut le racheter.

Il faut maintenant trouver un hébergeur (une entreprise qui pourra mettre votre site sur un serveur relié à Internet). Choisissez-le en fonction de vos besoins : pas besoin d’un serveur dédié pour un site avec seulement 5 pages statiques. En revanche si vous lancez une grosse boutique en ligne, prévoyez de quoi accueillir vos visiteurs convenablement.

Référencement

A la différence d’un commerce physique qui ne pourra attirer que les clients passant dans un certain périmètre géographique, un site web apparaît au milieu de nulle part et se rapproche (ou pas) de ses clients.

Pour cela, utilisez les mots de votre public cible (à nouveau, évitez le jargon), choisissez un nom de domaine contenant les mots-clés sur lesquels vous souhaitez être bien positionné, assurez-vous d’avoir des contenus textuels pertinents sur votre site et des liens de qualité venant de sites parlant du même sujet. Et sachez que le site doit vivre : de nouveaux contenus doivent être ajoutés régulièrement, et les anciens éventuellement purgés ou réécrits. Soyez patients, et sachez que le référencement d’un site se fait surtout… sur les autres sites.

Conclusion

Je suis loin d’avoir tout abordé mais j’espère vous avoir donné une image plus claire de comment se lancer dans l’aventure. Je n’ai pas parlé de web pour les appareils mobiles, mais il y a bien plus à dire que je ne pourrai faire tenir ici…

Publié le Catégories BlogÉtiquettes

Une réflexion au sujet de « Comment acheter un site web »

  1. Pour ce qui concerne le référencement, j’ajoute un peu ma pierre à l’édifice! Il faut en plus de bien concevoir son site en SEO friendly, lui fournir des liens. Ces liens proviennent de sites externes tel que des annuaires et des communiqués de presse triés sur le volet mais aussi de commentaires sur des sites intéressants 😉 et dans sa thématique. Bref, pour un e-commerce ou pour un site les requêtes fortement concurrentielles demanderont une véritable stratégie de Netlinking.

Les commentaires sont fermés.