Paris Web 2012, impressions

Paris Web 2012 s’est terminé il y a quelques semaines, et comme beaucoup j’en ressors chargé d’énergie pour « bien faire le web ». Voici quelques réflexions en relisant mes notes.

Ambiance

J’assiste à Paris-Web tous les ans depuis 2007 (et pour la deuxième fois en tant qu’orateur), et je dois dire que l’atmosphère est toujours exceptionnelle. J’y venais pour apprendre les bonnes pratiques et les évolutions techniques, j’y reviens pour découvrir de nouveaux champs d’application et des méthodes de travail.

Sans compter le plaisir de retrouver celles et ceux avec qui je communique quasi quotidiennement par mail depuis des années, de mettre un visage et une voix sur certains, et de mieux les connaître en général.

Conférences

Démos des nouveautés CSS3 voire 4, quelques astuces et méthodologies pour le développement pour mobile, méthodologies de travail, retours d’expérience, design, les sujets sont variés et très bien présentés. Je prépare des billets dédiés pour les grands thèmes qui se dégagent.

Que demander de plus ?

Il y a tant à faire, tant de gens à retrouver, à rencontrer, que 3 jours c’est toujours trop court.
Je continue à regretter le choix d’un buffet qui oblige à manger en faisant la queue tout en jonglant avec un portable et un sac de goodies en équilibre précaire. La nourriture est bonne, mais on perd un temps fou à aller se servir et à jouer des coudes pour un coin de table. Les pizzas et les sandwichs, c’est moins glamour, mais c’est quand même vachement plus pratique !

Je regrette de ne pas avoir réussi à attraper Mike Monteiro pour une dédicace de son livre (Métier web designer), ni Corinne Schillinger pour Intégration Web les bonnes pratiques acheté sur place grâce au stand Eyrolles. J’espère bien me rattraper à Sud Web en mai 2013 !

Publié le Catégories Blog