Passion autoconstruction : la documentation

Parmi nos projets à long terme, l’idée sur laquelle on se concentre en ce moment c’est la construction d’une maison bioclimatique. J’ai lu plein de livres et de revues à ce sujet, voici quelques pistes si vous cherchez par où commencer.

La Maison Écologique

Cette revue, qui paraît depuis des années, contient des dossiers thématiques, des études de projets, des photos de réalisations, des tutoriels, et plus encore. Elle est vraiment bien, tant pour trouver l’inspiration que pour découvrir des techniques et se faire une idée des coûts, des problèmes récurrents…

Par exemple, on y lit souvent qu’il vaut mieux construire petit et agrandir, plutôt que voir grand et se séparer en cours de route (apparemment, construire une maison souligne encore plus les tensions à l’intérieur d’un couple que l’arrivée d’un enfant).

On voit aussi que les maisons passives, ou proches de cette norme, ont souvent des besoins en chauffage inférieurs à ce que les calculs préconisent. Le surcoût à la construction (qui dépend de beaucoup de paramètres, et peut être négligeable si c’est bien pensé) sera largement contrebalancé sur la vie du bâtiment.

Les éditions Terre Vivante

De tous les documentaires que j’ai lu, la palme de la qualité revient à ceux des Editions Terre Vivante. À chaque fois les explications sont claires, bien illustrées, et chaque grand sujet à fait l’objet d’un ouvrage complet : isolation, rénovation, acoustique…

Côté jardin, cette maison d’édition propose également la revue Les 4 saisons du jardin bio, très très bien également. J’essaierai de visiter le centre à une journée portes ouvertes.

La Maison de l’Environnement

Située à côté de la Halle Tony Garnier, à Lyon, cette structure propose plusieurs services dont une médiathèque très bien fournie. Pour 10€ l’année on peut emprunter 10 documents, revues, documentaires, romans, livres jeunesse, et même des jeux de société. Si vous êtes dans la région et que le sujet vous intéresse ou que vous avez des projets, surtout n’hésitez pas à aller vous y plonger !

Les Castors

C’est une association qui s’est créée après la seconde guerre, quand il fallait absolument construire et reconstruire rapidement des milliers de logements et que les dynamiques d’entraide avaient été mises à mal par les millions de morts sur les champs de bataille.

Aujourd’hui les Castors sont surtout un réseau d’entraide pour autoconstructeurs, qui permet d’avoir des réductions sur les matériaux et les outils, de bénéficier d’un accompagnement expert à tarif très concurrentiel, et de faire se rencontrer des constructeurs pour que les expériences des un•es servent aux autres.

Pour l’anecdote, le premier magasin Castorama s’est nommé ainsi en référence aux castors !

Cabanophiles

Un jour en mangeant au restaurant Les Petits Fourneaux, à Die, je feuilletais ce livre étonnant, né de la rencontre d’un passionné avec des constructeurs de cabanes. Je l’ai commandé et je compte bien m’en inspirer, rêver devant pour continuer à me motiver…

Conclusion

Attention toutefois, les normes et les matériaux évoluent, et les livres peuvent être dépassés ou proposer des conseils qui ne fonctionnent pas partout. Il vaut toujours mieux confronter ses idées à la réalité, discuter avec des artisans et professionnels du bâtiment, faire des essais, avant de s’engager avec des techniques ou matériaux. On ne rigole pas avec la structure, ni avec l’isolation ! Dans le bâtiment, le moindre point faible peut avoir des conséquences dramatiques à long terme.

Cela dit, l’idée générale qui ressort de tout ce que j’ai lu c’est que les matériaux naturels, terre, paille, bois, sont extrêmement performants et sont particulièrement adaptés à l’autoconstruction, en plus d’avoir le meilleur bilan écologique possible. Et un coût très faible, si on a la chance d’avoir une terre adaptée à la construction et du bois facilement exploitable.