Kéfir de fruits (et cidre de kéfir)

L’amie Marianne nous a offert des grains de kéfir il y a quelques mois en nous expliquant comment s’en servir pour faire notre propre limonade. Depuis, je teste, et j’en distribue à mon tour (de bras). Si vous êtes curieux•ses voici ce que j’en sais et comment je le prépare.

Initialement je ne faisais qu’une seule fermentation, ce qui donnait une boisson tellement acide qu’elle en était presque imbuvable. Et puis, sur un salon Veggie World, on est tombés sur une pépite : le livre “Boissons fermentées, du kéfir au kombucha” de Linda Louis sur le stand des éditions La Plagne. On y a découvert qu’il était possible de faire une deuxième fermentation et depuis on ne le prépare plus autrement, c’est infiniment meilleur ! C’est donc la recette que je vous partage parce que ça change tout, on obtient une boisson à la fois sucrée et parfumée, mais surtout terriblement pétillante.

Couverture du livre Boissons fermentées

Je vous recommande totalement de lire ce livre, on y apprend énormément de choses sur ces organismes incroyables, des recettes alléchantes, et ça donne envie de tester kombucha, boisson au gingembre, au sureau, et plein d’autres choses encore. Vous trouverez également des tas de recette sur Cuisine-campagne, le blog de Linda Louis l’autrice du livre.

Ingrédients

  • 1 litre d’eau ayant reposé une heure en carafe (pour que le chlore s’évapore)
  • 50 à 100 grammes de grains de kéfir
  • la moitié ou le quart d’un agrume (citron, orange…)
  • 3 à 5 cuillerées à soupe de sucre de canne brun
  • quelques fruits secs : figues, abricots, dattes, bananes séchées, voire même baies de goji, canneberges…
  • 1 litre de jus de fruit (avec bouchon à vis)

Matériel

  • Un bocal en verre contenant 1,5l ou plus, ayant une grande ouverture et un large fond
  • Une bouteille vide de contenance 1l avec bouchon à vis (très important !)
  • Une petite passoire
  • Un entonnoir
  • Du temps : la préparation prend entre 2 et 6 jours

Préparation

1è fermentation

Mettre tous les ingrédients (sauf le jus de fruit) dans le grand contenant (une carafe peut faire l’affaire) et laisser buller 2 ou 3 jours à température ambiante.

2è fermentation

Quand les fruits secs remontent, sortir le citron et le mettre de côté pour refaire du kéfir, et manger les fruits (ou les jeter s’ils n’ont plus assez de goût). Ne vous étonnez pas s’ils sont devenus un peu fades, leur sucre et leur parfum sont passés dans l’eau.

Poser l’entonnoir sur la bouteille, la passoire par-dessus, et verser la moitié de l’eau de kéfir, puis la moitié du jus de fruit. Mettre ensuite l’entonnoir sur la bouteille de jus de fruit et y verser l’autre moitié d’eau de kéfir. Remettre les grains dans le bocal à kéfir, avec le citron du sucre et des fruits si vous voulez refaire du cidre, sinon juste de l’eau qui a reposé et éventuellement un petit sucre pour les faire patienter. Ils peuvent tenir un mois comme ça au frigo sans problème.

Laisser les deux bouteilles, fermées, à température ambiante, 1 ou 2 jours. Déboucher très délicatement, parce que la deuxième fermentation peut être très très puissante (mon plafond s’en souvient encore !). Si vous ne les buvez pas de suite, je vous recommande de les dégazer tous les 2 jours pour éviter que la bouteille n’explose au frigo (ça peut arriver !).

En savoir plus

Le kéfir, ce sont des grains de bactéries et de levures, qui mangent du sucre et produisent du gaz carbonique. Ils ont besoin d’un environnement légèrement acide pour prospérer (d’où le morceau d’agrume).

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille la lecture du billet Le kéfir de fruits sur le blog Une Toute Zen.

Variations

La recette traditionnelle utilise des figues sèches, mais j’ai testé différents fruits : mangue, ananas, raisin sec, canneberge, et bien sûr ma combinaison favorite, abricot et baies de goji. On testera d’autres fruits secs quand l’occasion se présentera : bananes, fraises, pommes, copeaux de noix de coco…

J’ajoute parfois des fleurs d’hibiscus qui donne à la boisson une jolie couleur rosée. On peut aussi ajouter une étoile de badiane, un morceau de gousse de vanille, des feuilles de menthe, une branchette de romarin… Je n’ai pas testé mais cannelle et clou de girofle devraient bien fonctionner aussi. Les clous de girofle devraient rappeler le goût du coca 🙂

Enfin, on peut ajouter des morceaux de fruits de saison dans les verres ou pour décorer.

Où trouver des grains ?

Pas la peine d’en acheter, ils se multiplient à chaque fois qu’on les nourrit, il n’y a donc qu’à trouver quelqu’un qui en fait, il en aura à vous offrir. Moi par exemple, si vous êtes près de Lyon ! Vous trouverez sur Facebook des groupes où des gens échangent grains et recettes, il y aura bien quelqu’un près de chez vous là-dessus. Et en dernier recours, on peut vous les envoyer déshydratés apparemment : on les pose sur une assiette, on attend quelques jours, les grains deviennent marron et tout secs (un peu comme de gros cristaux de sucre) et hop, par la poste.

Publié le 14 janvier 2018 et étiqueté : Boisson.