Crème au chocolat

…ou comment transformer un échec en délicieux dessert. Aquafaba, chocolat, et juste un peu de fécule : minimalisme des ingrédients mais le résultat s’approche de la perfection. Pas mal pour un rattrapage !

L’aquafaba, c’est l’eau de trempage des pois chiches. Jetée pendant des générations, jusqu’à ce que le français Joël Roessel découvre qu’on pouvait la monter en neige ! La pâtisserie végétale se sert souvent de ce liquide merveilleux. Mais ce n’est pas une raison pour jeter les pois chiches, hein !

Prenez un bocal dans lequel vous voyez les pois chiches nager dans un liquide abondant et un peu épais, c’est ce qui donnera le meilleur résultat.

J’avais déjà publié ici une recette d’entremet au chocolat et à l’aquafaba, mais j’étais lancé pour faire une autre version de la mousse au chocolat végane quand les choses en ont décidé autrement. Ayant mis de l’eau dans le peau de pois chiches pour récupérer l’aquafaba très gélatineuse d’un bocal, elle ne voulait pas prendre en neige du tout. Qu’à cela ne tienne, j’ai ajouté de la fécule et fait chauffer doucement pour lui donner plus de tenue, et le résultat est tout simplement délicieux.

Voici donc une recette à la fois simple, mousseuse, et fondante, qui nappe les papilles de tous les arômes du chocolat. Et comme toujours avec l’aquafaba, aucun risque pour les femmes enceintes ! Attention seulement : prévoir de petites portions pour ne pas finir écœuré par ce dessert est un peu riche.

Ingrédients

  • 30g de chocolat pâtissier (j’utilise des palets de chocolat noir en vrac)
  • l’aquafaba d’un bocal de pois chiche de 400g (poids net total)
  • 1 cuillère à soupe de fécule

Préparation

  1. Faire fondre le chocolat au bain-marie.
  2. Pendant ce temps, séparer l’eau de trempage des pois chiches qui nagent dedans.
  3. Dans un cul-de-poule ou autre récipient à bords bien relevés, battre l’aquafaba en mousse.
  4. Y ajouter la fécule, tamisée pour éviter les grumeaux.
  5. Dans une casserole, verser la mousse et amener à feu doux.
  6. Incorporer ensuite le chocolat fondu, soit légèrement pour un effet marbré, soit intimement pour un aspect plus lisse.
  7. Verser de petites portions dans des bols ou des verrines, servir tiède ou laisser refroidir et conserver au frais.

Bonus

On peut aller plus loin et décorer avec une fine tranche d’orange, une feuille de menthe fraîche, un peu de pralin ou des amandes effilées, des pistaches émiettées… À vous de jouer.

J’aime bien mélanger le chocolat et les épices, je testerai donc probablement avec du thé matcha, de la cannelle, de la coriandre en poudre, du piment d’espelette, du quatre épices, voire même du paprika… Selon l’inspiration.

Je jouerai volontiers également avec l’effet marbré. Il suffit de séparer la mousse en deux et de ne rajouter le chocolat que d’un côté, puis de verser les deux préparations en alternance.